Item #4088 Lettre autographe signée à Louis Belmas, évêque de Cambrai. CAUCHOIX, Robert-Aglaé.

Lettre autographe signée à Louis Belmas, évêque de Cambrai

[Paris ?], 20 novembre 1811.
2 pages in-4, feuillet d’adresse et restes de sceau rouge. Item #4088

Rare lettre scientifique sur des questions d'optique adressée à un évêque-scientifique, qui inventait et construisait des appareils optiques.
Dans cette lettre, l'un des meilleurs fabricants français d'instruments d'optique de l'époque napoléonienne fait état de mesures détaillées qu'il a obtenues et qui peuvent aider Belmas à construire un objectif de télescope à trois lentilles. Les deux courbures proposées correspondent à des objectifs de 10 cm pour des télescopes de 1 m ou 1,7 m de long. Les lentilles doivent être fabriquées avec du flint-glass inventé et commercialisé par Aimé-Gabriel d'Artigues (1873-1848), le premier fabricant de verre au plomb en France. Le flint-glass est utilisé pour les lentilles achromatiques, dont les meilleures sont alors fabriquées par Dollond à Londres. La méthode de production du flint-glass pur est longtemps restée un secret jalousement conservé par les Dollond. Cependant, à partir de 1811, Artigues est en mesure de fournir une production régulière de flint-glass de bonne qualité et publie un traité, Sur l'art de fabriquer du flint-glass bon pour l'optique, dans lequel il affirme que les fabricants de lentilles français Cauchoix et Lerebours construisent des lunettes et des lentilles égales à celles de Dollond.
En récompense, Cauchoix obtient du ministère de l'Intérieur l'autorisation d'installer ses ateliers dans le bâtiment qui abritait le collège des Grassins avant la Révolution. Le déménagement de ses ateliers est évoqué au début de cette lettre, Cauchoix s'excusant auprès de Belmas de ne pas lui avoir envoyé les courbures suivantes avant son départ de Paris.
“Monseigneur,
La multitude des occupations qui me sont arrivées et les embaras qui ont accompagné la nouvelle disposition de mes ateliers, m’ont mis dans le cas de vous laisser quitter Paris sans m’acquitter avec vous de la promesse que je vous avais faire de vous communiquer les courbes qui m’ont reussi dans les objectifs à trois verres avec le flint glass de Mr. D’Artigues. Il s’en faut bien cependant que je vous aye oublié. Chaque jour je me reprochais mes retards. J’espère néanmoins que cette lettre arrivera encor à tems pour trouver plusieurs morceaux non travaillés, sur lesquels vous puissiez, si vous le jugez convenable, faire l'application des moyens que j'ai employés.
Les dimensions qui m'ont servi dans les objectifs de 45 lignes de diamètre et de 42 po. de foyer à trois verres sont celles-ci réduites pour un foyer = 1000
Crown : 1ère face vers l'objet +429 / 2ème [face] +809
Flint : 3ème [face vers l'objet] -429 / 4ème [face] -519
Crown : 5ème [face vers l'objet] +643 / 6ème [face] vers l'oculaire +643
Les crown-glass sont en glace de Cherbourg ou Tour-la-Ville.
Pour l’objectif de pouces et de cinq pieds de foyer, voici les dimensions également réduites pour un foyer = 1000
Je ne crois pas vous les avoir données
Crown : 1ère face vers l'objet +483 / 2ème [face] +733
Flint : 3ème [face vers l'objet] -420 / 4ème [face] -567
Cro[wn] : 5ème [face vers l'objet] +567 / 6ème [face vers l'oculaire] +633
Telles sont les courbures qui m'ont réussi, et que je me suis données alors. Je vous ai dit que Mr. Biot s'occupait d'en chercher de plus parfaites ; mais il n'a pas encore fini son travail et les lettres qu’il m’a adressées sur cet objet, de la campagne où il a passé l’été, m’annoncent qu’il les changera peu. Je désire beaucoup que les moments que vous sacrifierez à ce genre de travail vous procurent plus de satisfaction et ce serait un véritable bonheur pour moi d’y avoir contribué, surtout si vous avez la bonté de me pardonner mon retard. J’en recevrai une récompense précieuse, si vous voulez bien m’honorer des marques de votre souvenir et m’instruire de votre succès.
J’ai l’honneur d’être avec un respect profond,
Monseigneur,
De votre grandeur,
Le très humble et très obéissant serviteur,
Cauchoix. Le 20 9bre 1811”.

Price: €1,400.00